L’O.M.S lui a donné raison, l’albinisme est reconnu désormais comme un handicap, et peut être un double handicap : la vue et la peau.

Salif Keita collecte tubes de crème après tubes de crème au cours de ses tournées, en achète des quantités qu’il revient distribuer gratuitement aux albinos de son pays, le mali lui n’a pas eu cette chance d’avoir un mécène, un parrain dans son enfance difficile. Des taches, il en avait partout sur le corps et personne ne lui a jamais donné un tube de crème ni un petit conseil en dehors de sa mère qui le lavait au lait de chèvre ou qui enduisait son corps avec le beurre de karité les seules substances que l’on connaissait à l’époque, susceptibles de protéger la peau, une peau fragile c’est donc pour éviter à ses enfants, ses frères et sœurs albinos du Mali d’Afrique, d’Amérique latine et de tous les pays du tiers monde , les affres de l’albinisme que Salif Keita a accepter d’assurer en 1992 la PRESIDENCE D’HONNEUR de la première association pour la protection et la promotion de l’enfant albinos du Mali avec M.Thierno Diallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *